Les Six Nations définies comme le foyer des Celtes modernes par le Congrès celtique et la Ligue celtique.

Le panceltisme (parfois abrégé en celtisme et évoluant vers l’interceltisme) est un ensemble d’idées qui postulent des intérêts communs entre les populations qui parlent des langues celtiques ou partagent des éléments de culture pouvant être caractérisés comme relevant de coutumes ou de récits mythologiques celtiques (Grande Celtie). Les références aux anciennes civilisations celtiques ont parfois été appliquées à des territoires où ne subsiste pas de langue celtique, comme l’ancienne Gaule (hors la Bretagne) — qui incluait la France actuelle, la Belgique, une part de la Suisse et la partie nord de l’Italie — ou l’Espagne.

Contrairement aux autres tentatives d’additions de territoires partageant un héritage linguistique, comme le pangermanisme, le panslavisme, le panhellénisme ou le pantouranisme, le panceltisme n’a généralement pas eu pour but de réunir politiquement les territoires ayant des langues celtiques vivantes, probablement du fait que ceux-ci sont morcelés dans des îles, des presqu’îles et des péninsules à l’extrémité nord-ouest de l’Europe et qu’ils sont ou ont été rattachés à des ensembles politiques puissants (France et Royaume-Uni). Les visées politiques se sont limitées à des espoirs d’obtenir des autonomies politiques locales de la part des États respectifs et surtout à des fraternisations et des échanges culturels.

Le panceltisme a eu ses heures de gloire de 1838 à 1939, mais après la 2e Guerre Mondiale qui avait mis un frein aux relations entre nations celtiques, le terme interceltisme s’impose. On parle alors de renouveau celtique et de relations interceltiques qui se concrétisent par le biais de jumelages de collectivités territoriales et par des manifestations culturelles comme le Festival interceltique de Lorient, les Celtic Connections à Glasgow, le Festival panceltique d’Irlande, le Festival des médias celtiques, le festival de musique Euroceltes, le festival d’art Celtic Vision en Irlande et le championnat d’Europe des luttes celtiques.
Il existe des festivals à thèmes celtiques (chants, danses, reconstitutions historiques, conférences) sur tous les continents, par exemple, le Festival celtique de Montréal (Canada), le Festival celtique national d’Australie, mais, aussi, dans un pays vu comme très latin, le Festival Celtica au Val Vény (Vallée d’Aoste).

Après la guerre de 1939-1945, deux organismes panceltiques (ou interceltiques) se partagent la scène : le Congrès celtique et la Ligue celtique. Parallèlement, des associations se consacrent à des échanges bilatéraux : Bretagne-Écosse, Bretagne-Irlande, Bretagne-Pays de Galles, Bretagne-Galice.
New World Celts (Celtes du Nouveau Monde), fondé en 2001 en Floride, et qui veut promouvoir les cultures des 6 pays celtiques principaux en dehors de l’Europe, a des sections dans le Sud-Est des États-Unis, au Japon et en Australie, ainsi que des représentants à Hawaï et en Nouvelle-Zélande.