L’Héritage des Celtes, une suite de chants et de musiques issues de Bretagne (compositions de Dan Ar Braz et traditionnels), Irlande, Écosse, Pays de Galles et Galice, jouées en concert et sur disque par des artistes de ces pays, a obtenu un grand succès en France mais sa répercussion a été moindre en Europe et aux États-Unis, du fait des contraintes logistiques pour exporter une telle structure. La première version a été jouée au Festival de Cornouailles, à Quimper, en 1993. Plusieurs enregistrements de disques ont ensuite été réalisés, deux en studio et deux en live.
Beaucoup d’artistes étiquetés comme chantant ou jouant la musique de leur pays ont connu des succès particulièrement importants dans les pays celtiques et les pays à forte immigration celtique  : The Chieftains, The Pogues, Glenmor, Alan Stivell, Dafydd Iwan, Brenda Wootton… Le cantique Amazing Grace, écrit par un prêtre anglican au XVIIIe siècle et repris à la cornemuse écossaise est souvent considéré comme un hymne celtique transnational, mais Green Lands, un morceau instrumental de Dan Ar Braz, partie de l’Héritage des Celtes, est promu aussi par certains comme un autre hymne celte de référence.
Les Bretons, Cornouaillais et Gallois ont un air de musique identique pour leurs hymnes nationaux respectifs (Bro gozh ma zadoù, Bro Goth agan Tasow et Hen Wlad fy Nhadau), ce qui leur permet de les chanter en chœur, lors de certaines manifestations.